Lacroix-Barrez - Nord Aveyron
+33 (0) 565 441 516
contact@aeropyxis.com

Autoformation ou formation au sein d’un centre de formation ?

Développer l'outil drone au sein de votre entreprise !

Autoformation ou formation au sein d’un centre de formation ?

Ceux qui souhaitent devenir « Télépilotes Professionnels » sont souvent confrontés à ce dilemme. Alors, que dit réellement la réglementation actuelle ? Quelles sont les solutions qui s’offrent à vous ?

Nul n’est obligé d’être formé par une institution ou un centre de formation professionnel pour obtenir la capacité de télépiloter un drone au titre des activités particulières.

La seule obligation qui est faite est de réussir l’examen OBLIGATOIRE de la DGAC et de faire valider ses compétences pratiques au maniement d’aéronefs Télépilotés.

Dès lors, si l’autoformation est possible, comment faire pour acquérir ces deux compétences obligatoires (Théorique et pratique)?

Formation Théorique Drone

Pour la théorie, c’est relativement simple. Il existe pléthore de sites ou d’ouvrages qui permettent d’apprendre les connaissances de bases. Il existe aussi plusieurs sites qui proposent des QCMs en ligne pour vous exercer avant de vous présenter à l’examen.

Une fois l’examen théorique en poche, la pratique doit être valider par un Exploitant Drone, détenant sur son MAP (Manuel d’Activité Particulière) l’activité de formation.

Or, la plupart des Exploitants détiennent cette spécification. Certaines associations et centres de formations proposent également ces validations, sans que vous ayez été formé par eux.

Ceci étant, il suffit de se former au télépilotage et au maniement du drone, au titre de l’activité Loisir (en respectant la législation drone, activité Loisir), suivant le référentiel défini par la DGAC (disponible sur le site de la DGAC). Vous devrez également rédiger un livret regroupant votre progression pratique.

Une fois cette Autoformation acquise, vous devez présenter à un Exploitant détenant l’activité formation, un programme de vol, regroupant l’ensemble des attentes de la DGAC.

Si cet Exploitant valide votre programme, alors il devra signer votre livret de progression et vous pourrez vous déclarer comme télépilote auprès de la DGAC.

Dans le cas contraire, vous devrez retravailler votre programme recommencer votre démonstration.

Le coût de cette validation est généralement faible (entre 150,00 € & 350,00 € HT suivant les Exploitants).

Alors, pourquoi payer plusieurs milliers d’euros pour cette formation ?

Tous simplement parce que nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne…

Certains n’ont pas la capacité à apprendre seul. Il ont besoin de personnes qui leur expliquent certains points réglementaires qui peuvent parfois se révéler complexe.

D’autres ne dispose pas encore de drones ou ont peur de détruire ou perdre le leur avec des manœuvres dont ils ne maîtrisent pas le concept.

Les centres de formations sont donc, pour eux, la meilleure solution.

Quant aux coûts de ces formations, ils sont variables.

Cette différence de prix s’explique par le matériel et les infrastructures du centre, et non par la qualité ou la compétence de ces centres.

En effet, si vous apprenez la théorie, elle est sensée être la même, quelque soit le centre. La qualité de la formation dépendra plus de la compétence pédagogique de l’instructeur que de son expérience (même si cela compte tout de même).

Formation Pratique

Quant à la pratique, le type et le nombre de drones sur lesquels vous apprendrez à piloter comptera bien plus dans le coût de la formation que la compétence de télé-pilotage de l’instructeur (même si, là aussi, cela compte tout de même).

L’infrastructure a également un coût !

Il est bien compréhensible qu’un centre, équipé de moyens multimédias individuels, de salles de cours, et d’un espace dédié aux exercices pratiques de vol, aura un coût supérieur à un formateur indépendant qui vous donne un cour dans son salon et vous fait voler dans son jardin….

Enfin, le nombre de stagiaires en apprentissages simultanées aura un incidence non négligeable sur le coût de cette formation.

Outre ceci, certaines formations peuvent être prise en charges, tout ou partie financièrement, en fonction de votre situation, et donc, devenir abordable…

Au final, Autoformation ou apprentissage en centre, cela dépendra uniquement de vos capacités d’apprentissage et du budget que vous pourrez y consacrer.

Mais, quoi qu’il en soit, une fois votre sésame en poche, votre formation ne débutera réellement que lorsque vous serez confronté à vos premières missions.

Et soyez rassuré ! Même les professionnels de longues dates font encore des erreurs.

Certes, moins nombreuses et moins conséquentes que celles que vous pourriez faire, mais soyez certain qu’ils ont été confrontés, à leurs débuts, aux mêmes difficultés et aux mêmes erreurs…

L’essentiel étant que vous portiez la plus grande attention à votre enseignement initial, que ce soit en Autoformation ou en centre… et que vous tiriez toutes les conséquences de vos échecs, comme de vos réussites.

Nous apprenons tous de nos erreurs….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *