Lacroix-Barrez - Nord Aveyron
+33 (0) 565 441 516
contact@aeropyxis.com

Télépilote de drones … Professionnel ?

Développer l'outil drone au sein de votre entreprise !

Télépilote de drones … Professionnel ?

Devenir télépilote de drone professionnel ! Oui, mais qu’est-ce que cela signifie réellement ? Qu’est-ce que cela implique ? Est-on obligé de devenir télépilote professionnel si on ne souhaite que diffuser quelques images aériennes prises par drone ?

Autant de questions, et bien d’autres, que se posent régulièrement les débutants … Nous allons essayer de vous répondre avec le plus de détails possibles. Mais devenir télépilote de drone professionnel implique bien plus que la connaissance de la réglementation.

Devenir télépilote de drone professionnel : Etre débutant n'est pas un handicap ! ici, nous vous accueillons avec respect et bienveillance.
Etre débutant n’est pas un handicap ! ici, nous vous accueillons avec respect et bienveillance.

Alors, n’hésitez pas à nous écrire ou à consulter nos autres articles pour obtenir plus de réponses.

Devenir télépilote de drone professionnel

Qu’est-ce qu’un télépilote professionnel ?

Ce terme est apparu au début des années 2010, pour se distinguer des télépilotes de loisirs. Ceux-ci commençaient à entrevoir la possibilité de vendre leurs photos aériennes sans avoir d’enregistrement au titre des activités commerciales. En l’absence de réelle réglementation (en dehors du code de l’aviation civile), les télépilotes utilisant l’outil drone dans leurs activités professionnelles, se sont autoproclamés « Télépilotes Professionnels » …

Pour autant, ce terme n’a jamais eu de reconnaissance officielle de la part des instances réglementaires. En effet, seulement 3 activités sont actuellement reconnues (jusqu’à l’entrée en application de la nouvelle réglementation européenne), à savoir :

  1. Le Loisirs
  2. Les activités Particulières
  3. Les vols Expérimentaux

Vous pouvez retrouver ces information dans le guide des activités particulières

Alors, pourquoi constamment parler de télépilote professionnels ?

La distinction entre Loisirs et Activité Particulière n’est pas claire pour tout le monde. (Tant du côté loisir que des professionnels).

Ce qui distingue les activités de loisirs des activités particulières, n’est pas, comme beaucoup le prétendent, le fait de commercialiser son travail ! Ni d’ailleurs, de détenir une attestation de compétence théorique et pratique du vol télépiloté. C’est la diffusion d’images aériennes, à titre gracieux ou commercial ! Qu’elles aient été capturées dans le spectre visible ou invisible, dès lors qu’elles sortent du stricte cadre familiale ….

Compétence(s) vs Expérience(s) … Loisir vs Pro …

Donc rien à voir avec la compétence professionnelle d’un télépilote de drone ! D’ailleurs, je dois dire que certains télépilotes de loisirs ont bien plus de compétences et expertises des vols télépilotés que certains télépilotes autoproclamés professionnels ….

Quant à l’expérience, bon nombre de télépilotes de loisirs sont des passionnés !Ils exercent depuis de nombreuses années le vol télépiloté, au sein de clubs. Ils sont membres d’une puissante fédération d’aéromodélisme, qui ne badine pas avec la sécurité ! On peut donc dire qu’en matière d’expérience, ils sont généralement « un cran au-dessus » des nouveaux télépilotes de drones, qui n’ont jamais pratiqué le vol télépiloté.

Il était donc temps d’arrêter cette confrontation, cette opposition systématique et absurde entre télépilotes de loisirs et télépilotes « professionnels ».

Nouvelle réglementation …

Par ailleurs, l’entrée en application de la nouvelle réglementation va encore amoindrir cette différence entre loisirs et professionnels, puisque la notion de Loisir disparaît ! En effet, l’AESA a considérée, après consultation publique, que ce qui devait primer, en matière d’aéronautique télépilotée, était la « SECURITE » !!! Nous ne pouvons qu’être d’accord avec cette vision simple des choses.

Dès lors, les trois nouvelles activités, appelées dorénavant « Catégories » remplacent nos anciens termes et deviennent :

  1. OUVERTE
  2. SPÉCIFIQUE
  3. CERTIFIÉE

Sans distinction de loisirs ou professionnels …

Nous reviendrons ultérieurement sur ces trois catégories, qui se divisent en classes et sous catégories. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que la notion de « télépilote professionnel » disparaît. Elle n’est pas plus présente qu’elle ne l’était dans la réglementation Française. …

Toutefois, nous pouvons nous arrêter deux minutes sur le terme « professionnel » qui n’est pas dénué pour autant, de sens !

Qu’est-ce qu’un professionnel ?

Un professionnel est une personne physique qui exerce une profession ou un métier ! Cela va de soi … Ce peut être aussi une personne qui exerce sont expertise dans un domaine particulier ! Un professionnel peut exercer son métier au sein d’une entreprise, en sa qualité de responsable ou de salarié. Il peut aussi exercer en Freelance ou en portage salarial, en fonction des besoins de ses clients …

Alors, est-ce qu’un télépilote est un professionnel ?

Assurément oui ! C’est un professionnel qui utilise un aéronef télépiloté (un outil). Pour son activité professionnelle, et non pas uniquement et exclusivement pour du télépilotage d’aéronef !

Un professionnel peut être un :

  • Artiste, enregistré à l’AGESSA (Association pour la GEstion de la Sécurité Sociale des Auteurs),
  • Micro-entrepreneur, enregistré à l’URSSAF au titre de la déclaration simplifiée,
  • Dirigeant de société,
    • à responsabilité limitée,
    • associé unique ou pas,
    • en action simplifié,
    • en société coopérative et participative,
    • actionnaire de société anonyme,
  • Membre d’une association, rémunéré ou non,
  • Un salarié d’entreprise,
  • Etc ….

Il ne faudrait pas non plus confondre la notion de professionnalisme et la notion de commerce … Dans un cas on utilise sa compétence et/ou son expertise dans un métier ou une profession. Dans l’autre, on vend cette compétence et/ou expertise !

Et c’est bien là que la confusion existe chez les télépilotes « professionnels » ! Faire du commerce est aussi un métier. Vendre ses compétences et savoir-faire est un art ! Certains, n’ayant pas cette compétences pratique du dumping financier, afin de capter les clients des autres professionnels … Mais est-ce bien raisonnable ? ….

Dès lors, le terme qui pourrait être consacré à notre activité au sein de notre filière serait :

  • Professionnel, Télépilote, et non Télépilote Professionnel …

Bons vols à toutes et tous.

Tags: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *